Retour

Confinons en musique

Supports vidéos,
Morannes sur Sarthe,
France,
2020

Synopsis

Quel est le sens de la vie quand on ne peut plus partager son art? C'est la question que je me suis posée lorsque j'ai appris que mes événements étaient les uns après les autres reportés, voire annulés. Evidemment, l'idée du "live" sur Internet est venue très rapidement. Mais ce n'est pas moi, je pensais. Ce n'est pas moi, de me mettre en avant sur Internet, parler toute seule devant mon PC... J'ai pour habitude de sortir de ma "zone de confort" comme on dit. Mais là, je n'avais pas envie. Beaucoup de réticences, beaucoup de peurs. Et puis des copines, la famille, ont commencé à me dire : Susy, ca me ferait plaisir que tu fasses un live, j'aurais l'impression d'être avec toi ! Et puis moi aussi ça me ferait plaisir de chanter à nouveau pour quelqu'un, même si ce quelqu'un, je ne le vois pas.. Je demande du soutien à mes proches, à mes ami.e.s. Je sais qu'ils vont m'encourager, j'ai la chance d'être très bien entourée. Et je me lance. Je crée l’événement Facebook. Ce sera samedi, à l'heure de l'apéro. On trinquera ensemble ! On sera à nouveau réuni ! Je continuerai à partager mes chansons, les reprises, les compositions. J'en profiterai pour glisser quelques mots sur ma philosophie de vie.. J'apporterai un peu de chaleur dans les foyers confinés, un peu de musique, des échanges. Et la vie gardera un sens malgré cette situation si particulière ! Retrouvez les extraits de ce live sur : https://vimeo.com/407945603/7c469dcdbd

Organisation

Le 4 avril 2020, j'aurais dû faire un concert dans la salle de spectacle de mon village. Avec Jameuze, un ami musicien lui aussi, pour assurer une partie du spectacle. On avait même prévu des petites surprises ! Avec des spectateurs, connus, ou inconnus. Du village ou des villages voisins, ou même d'Angers ... ! Mais la crainte d'une transmission du Coronavirus nous a empêché de nous rassembler. L'événement était bien sûr annulé. Comme tous les autres. Au début du confinement, j'étais abasourdie à l'idée de ne plus rencontrer personne. Je n'avais plus envie de ne rien faire. Puis je me suis demandé : est-ce que je suis obligée de mourir à cause du coronavirus? Mourir psychologiquement, on entend bien.. Non ! Je peux aussi partager mon art sur Internet. A là même date, je crée donc un live sur Facebook. Dans le but d'aller mieux et d'apporter aussi de la chaleur chez les spectateurs. Une cinquantaine de personnes ont regardé le concert en direct et la vidéo a été vue plus de 1 300 fois ! J'y ai pris beaucoup de plaisir, j'ai reçu beaucoup de félicitations. Et finalement, ça peu être un rebond pour me faire connaître !

_ SUGGESTIONS SUR LE MÊME THÈME

Les pénitentes confinées

Les pénitentes confinées

Arts numériques,
France,
2020
Livre numérique : Du choc à l'expérience

Livre numérique : Du choc à l'expérience

Arts numériques, Écritures poétiques,
Paris,
France,
2020

Série graphique et animée "Little House"

Dessins animés,
Lille,
France,
2020
Restitution virtuelle du "Concours de nouvelles 2020 "

Restitution virtuelle du "Concours de nouvelles 2020 "

Dessins animés,
Angers - quartier Belle-Beille,
France,
2020
afficher tous les projets
de la catégorie

Auteur(s)

Ce projet est soutenu par

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer une meilleure expérience sur notre site grâce à l'analyse de votre navigation (Google Analytics)
Accepter Refuser